AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 boubagump

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
boubagump

avatar

Messages : 1

MessageSujet: boubagump   Jeu 30 Avr - 22:43

Me voila afin arrivé à ce fameux repaire dont Rayser m’avait donné les indication pour le trouver.
Il ma dit que je trouverai un groupe d’aventurier près à accueillir un gars comme moi.

Sans hésitation, après des mois à traîner mes guêtres dans le royaume de France et de l'empire , je cogne sur la porte avec se drôle de pictogramme.
Je vais pourvoir faire quelque chose de ma vie, moi celui qui n'a été l’apprentie de personne, le sans grade le sans titre


Hola il y a quelqu'un

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nib

avatar

Messages : 72

MessageSujet: Re: boubagump   Sam 2 Mai - 13:22

ghjklmùmhjklmù
En cette fin d'avril, le jeune noble fraîchement engagé avait dû se plier à la tradition encore nouvelle pour lui de boire à outrance dans la taverne de la forteresse. Moyennement sobre, il avait senti le besoin de fuir la beuverie pour aller s'aérer sur les remparts fraîchement éclairés par la lueur de l'astre lunaire. Après un effort conséquent pour monter les longs escaliers -il avait dû finir la dernière partie à quatre pattes en riant bêtement- il avait atteint les remparts d'où ses yeux tremblants s'éblouissaient de la beauté de la nuit printanière. Un homme s'approchait de la lourde grille de l'entrée, probablement une nouvelle tête, il y en avait presque un par jour. Perdant ses pensées dans ses mains qu'il trouvait décidément magnifiques, le nobliau réalisa longuement que personne n'accueillait le nouvel arrivant. La patrouille était à l'autre extrémité, là où les foies s'empoisonnent et les poings se rencontrent. De longs instants passèrent et le château restait sourd aux coups sur la lourde porte de bois juxtaposant l'entrée principale. Décidé, Nib se dit qu'il fallait peut être descendre, des fois que la recrue se vexe avant même de s'enrôler.

La descente fût longue et périlleuse, et le dernier pan des escaliers en pierre fût parcouru dans une roulade fort peu gracieuse, à peine lubrifiée par la bave mousseuse du jeune homme torché. Un peu boiteux après cette rencontre avec le tuffeau, il se mit en marche vers le poste de garde, pas tout à fait sur de sa destination. Ce court trajet des murailles à l''entrée nécessita bien une vingtaine de minutes à l'ancien soldat amoindri par la boisson. C'est un jeune homme d'une vingtaine d'années à la carrure somme toute assez normale, d'environ six pieds de haut qui ouvrit la lourde porte en bois, sa chemise de soie partiellement dévêtue et les paupières entrouvertes. Peinant à se concentrer sur le visiteur, il préféra réfléchir à ce qu'il comptait dire, quelque chose d'un peu sérieux pour sauver les apparences, si c'était encore possible. Nib aurait bien voulu paraître impressionnant et droit, lui demander avec condescendance et stature la raison de sa venue, mais de sa bouche pâteuse ne sortirent que les piètres mots suivants :




"Vous zêtes qui? Vous voulez quoi? Gné!"
fdghjk
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
boubagump
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Moi Boubagump

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fatum :: Accueil :: Présentations-
Sauter vers: