AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le Loup sorti du bois

Aller en bas 
AuteurMessage
ORO

avatar

Messages : 4
Localisation : En chemin

MessageSujet: Le Loup sorti du bois   Sam 8 Déc - 16:20

Nul doute, les lieux qu'on lui avait décrit se trouvaient ici. Alors en selle sur son fidèle destrier, Oro mis pied-à-terre et lui colla une bonne tape sur le fessier. L'équidé décampa aussitôt en direction de son camp. Sans le savoir, il avait campé qu'à quelques lieues de là, au moins cela serait pratique en cas de retour à pied.
Hache à double tranchant dans le dos, Oro s'avança tranquillement jusqu'à l'entrée du Repaire, une sorte d'étrange grotte. Il ne venait en réalité de la part de personne et que de sa propre initiative. Il se demandait donc logiquement si on lui autoriserait l'entrée. N'y connaissant personne, ou du moins, d'après ce qu'il savait.
Ce n'est qu'après quelques instants passés à observer et analyser les lieux, cherchant déjà à faire de la reconnaissance s'il devait fuir, qu'il remarqua la présence d'un garde.
Oro se racla la gorge, se redressa du haut de son mètre quatre-vingt et chercha le regard de celui qui se dressait devant lui.


- Hum … On peut rentrer ?

N'ayant pas de réponse immédiate, Oro tenta autre chose.

- Mot de passe : Ratatouille ?!

Il est pas bavard lui, pensa Oro … Il dort ou il est mort ?! Enfin, ça ne fait pas avancer grand chose tout ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Harckos

avatar

Messages : 217

MessageSujet: Re: Le Loup sorti du bois   Sam 8 Déc - 21:23

Harckos rentré d'une bonne partie de chasse, il avait abattu un grand cerf et avait remercié Mère Nature pour son dons, ensuite il avait dépecé la bête et récupéré les meilleurs morceaux de viande laissant certain à Loup qui s'était empressé de dévoré le cerf laissant le reste aux charognards.

C'est ainsi qu'il rentré au repère, et fût averti d'un grognement de Loup de la présence d'un intrus, il tira son coutelas grand comme son avant bras et s'approcha silencieusement.

- Hum … On peut rentrer ?


- Mot de passe : Ratatouille ?!


Harck malgré sa carrure impressionnante avait toujours impressionné par sa discrétion si bien qu'il pût s'approché suffisamment près dans le dos de l'homme. Celui-ci faisait une tête de moins que qu'Harckos et porté une hache à double tranchant dans le dos. Arme impressionnante, mais peu rapide à dégainer. Il s'annonça donc sans crainte, de toute façon Loup avait déjà commencé à grogné et à montrer les dent babines retroussées.

- Tu t'es perdu voyageur ? Le coin n'est pas très sûr, il parait qu'il y a pas mal de brigand dans le coin... Que cherches-tu par ici ?

Il observa attentivement l'homme, ne sachant pas si c'était une possible recrue ou un de ces mercenaires qui voulait à tout prix ramener une tête d'un compagnon Fatum pour toucher la prime... si c'était le cas il ne repartirait pas vivant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nephtys

avatar

Messages : 508
Age : 99
Localisation : entre deux rives

MessageSujet: Re: Le Loup sorti du bois   Sam 8 Déc - 23:22

La blonde revenait au bout de sa longue promenade. 


La période était idéale pour se ressourcé dans les alentours tout en veillant à la tranquillité de l'endroit.


Juchée sur son étalon Tonnerre de Feu?  
Nephtys arriva a  hauteur du poste de garde, vit l'ombre humaine,  mit pied à terre et de sa démarche légère s'approcha et vit non pas une ombre, mais deux corps masculins et l'un deux la fit sourire quand elle entendit ses mots:


Citation :
- Tu t'es perdu voyageur ? Le coin n'est pas très sûr, il parait qu'il y a pas mal de brigand dans le coin... Que cherches-tu par ici ? 

Nephtys allait posé la question au deux, mais on eut dit que l'homme au loup était un des leurs. 


Olà!
J'allais te posé la question compagnon , mais toi t'es du coin!
Par contre...


Elle toisait l'homme et poursuivit: 


Je suis Nephtys.
Alors t'es perdu, tu cherches quelqu'un, quelque chose? 


Et toi, l'homme loup, je ne t'avais jamais vue, tu t'étais égaré aussi? 


Elle leur sourit en coin, laissa aller sa monture dans son enclos, connaissant le chemin, sortit  sa gourde de son sac, but une gorgée de sa mélasse et attendit qu'ils prennent la parole s'adossant contre le mur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ORO

avatar

Messages : 4
Localisation : En chemin

MessageSujet: Re: Le Loup sorti du bois   Dim 9 Déc - 0:01

- Tu t'es perdu voyageur ? Le coin n'est pas très sûr, il parait qu'il y a pas mal de brigand dans le coin... Que cherches-tu par ici ?

Le guerrier à la hache ne fut qu'à moitié surpris de la nouvelle apparition dans son dos lorsqu'elle se déclara enfin par des mots. La surprise venait du grand silence dans lequel se muait l'homme, dont la voix venait de tuer le monologue monotone qu'Oro entretenait depuis quelques instants avec le garde muet. Des facultés d'assassin sans doute de se mouvoir ainsi. Dommage … La surprise avait été gâché aux derniers instants par plusieurs éléments. Un léger vent avait poussé par malchance les fumés de son assaillant à ses narines. L'odeur du sang, de la chaire encore chaude ou depuis peu refroidit ?
L'odeur de transpiration aussi, Oro imaginait déjà un assassin partie s'octroyer les faveurs de Mère Nature au cours d'une intense partie de chasse. L'odeur avait mis du temps à venir chatouiller le nez du guerrier. Aussi, la neige qui restait encore au sol après la fonte de ces derniers jours, ainsi que les quelques feuilles mortes avaient mis fin au suspense avec leurs craquements sur les cinq derniers pas. Sans compter la respiration un peu trop libérée d'un Animal rassuré par la présence de son maitre …
L'air est frais en cette saison, les odeurs peinent à parvenir aux nasaux, cela a indéniablement joué en faveur de l'assassin supposé. Oro avait même douté de la présence de quelqu'un en humant l'air. Regardant devant lui, il se décontracta.


- C'est une jolie approche … Presque aussi discrète que celle d'une ombre, admit il tout d'abord, tout en se retournant doucement, les paumes de main en avant afin de prouver ses bonnes intentions.

Il découvrit alors un homme à la carrure imposante. D'au moins une tête de plus, avec des épaules solides. Il le détailla un moment, surpris de faire face à un homme d'une telle carrure, il s'attendait de par son approche à quelque chose de plus court sur pattes et de moins lourd. En revanche, Oro ne put s'empêcher d'offrir un petit sourire en voyant un peu de sang sur les ongles de l'homme, ainsi qu'un contenant sur lequel il y en avait également des traces. C'était bien le fruit d'une chasse.
Le guerrier constata rapidement le coutelas au clair dans la main de l'homme et reversa ses yeux noirs dans le regard de celui-ci.


- Je ne me suis pas perdu. Je suis exactement où je veux être. … J'avoue avoir espéré un instant tomber nez à nez avec une ravissante demoiselle, mais, on a pas toujours exactement ce qu'on veut dans la vie, ajoute-t-il sur le ton de l'humour, en scrutant le visage de l'homme qui pour le coup ne pouvait en aucun cas être associé à la féminité.

Oro sourit légèrement et laissa ses mains retomber le long de son corps. L'arrivée d'une femme ne perturba pas la conversation, les mêmes questions, posées différemment… "Olà!J'allais te posé la question compagnon , mais toi t'es du coin! Par contre… Elle toisait l'homme et poursuivit: Je suis Nephtys. Alors t'es perdu, tu cherches quelqu'un, quelque chose? Et toi, l'homme loup, je ne t'avais jamais vue, tu t'étais égaré aussi? "
Les questions étaient posées par quelque chose de nettement plus féminin en revanche, mais il n'y avait pas place là à la déconcentration.


- Comme je le disais au chasseur, je suis en quête d'action, de combat, de boissons alcoolisées, de femmes éventuellement et pourquoi pas d'amis. J'ai été mercenaire durant des années, Brigands, ou Nobles, aucun des deux ne me fait plus peur que l'autre, d'autant que j'ai travaillé avec les deux. Et si je suis aussi en quête d'argent, je ne suis pas là pour un contrat, mais simplement de mon plein grès. Je venais voir s'il y avait de la place pour une personne supplémentaire dans votre troupe de joyeux lurons.

Le guerrier à la hache guettait la moindre réaction du géant. Au moindre mauvais geste, "Etna", sa hache jaillirait après une esquive qui lui permettrait éventuellement d'échapper au coutelas. Il n'aimait pas faire cela, mais si cela devait arriver, il devrait éliminer le Chien en premier. En revanche, l'arrivée de la femme changeait la donne en cas de combat.
La femme questionnait aussi l'homme, remarqua Oro, elle ne semblait pas plus le connaitre que cela. … Cela laissait peut être présager une issue plus calme que prévue.


- Pardonnez moi, mais vous n'avez pas l'air de très bien vous connaitre non plus tous les deux ?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nephtys

avatar

Messages : 508
Age : 99
Localisation : entre deux rives

MessageSujet: Re: Le Loup sorti du bois   Dim 9 Déc - 5:13

Citation :
- Comme je le disais au chasseur, je suis en quête d'action, de combat, de boissons alcoolisées, de femmes éventuellement et pourquoi pas d'amis. J'ai été mercenaire durant des années, Brigands, ou Nobles, aucun des deux ne me fait plus peur que l'autre, d'autant que j'ai travaillé avec les deux. Et si je suis aussi en quête d'argent, je ne suis pas là pour un contrat, mais simplement de mon plein grès. Je venais voir s'il y avait de la place pour une personne supplémentaire dans votre troupe de joyeux lurons. 

La blonde ne pouvait retenir son rire en écoutant l'inconnu. 
Elle avait eut le temps de poser ses émeraudes sur lui, le dévisager de la tête aux pieds, même si sa pose nonchalante ne le laissait pas deviner.



Citation :
- Je ne me suis pas perdu. Je suis exactement où je veux être. … J'avoue avoir espéré un instant tomber nez à nez avec une ravissante demoiselle, mais, on a pas toujours exactement ce qu'on veut dans la vie, 



Nephtys avait vu sa paume se posée sur sa hache, mode défensive enclenchée, étirant un fin sourire en coin, écartant le pan de sa cape, elle lui faisait entrevoir la sienne, forgée à même des feux de l'enfer, scintillant  dans cette nuit noire où la lune et les étoiles peinaient à éclairé les lieux.


Heureusement que la neige, se chargeait de pourvoir au jeu des ombres, donnant à sa peau la couleur laiteuse, faisant ressortir sa blonde chevelure et déjà a son tour, elle enroula le manche de ses fines phalanges alors qu'il discutaient. 
Personne à première vue, ne pouvait penser qu'elle maniait les armes à lame ou autres. 
Nephtys but une autre gorgée de son breuvage de feu, se redressa et dis à l'homme, qui semblait si sur de lui, étonnée devant le soudain silence de celui qui devait être aussi un des leurs.


Ainsi tu n'es pas perdu?
C'est déjà très bien!  Pour ce qui est de rencontré des ravissantes demoiselles, tout dépend de ce que tu entend par ravissantes et ce que tu as envie d'en faire..

Et de rie, le regard rempli de malices en cet instant , un virement du menton en direction de la vallée et de ire : 
Hummm... Pour le ravissement de tes pupilles, et bien faudra te contenté de ma vue en premier!
Pas terrible, certes, mais pour mieux, je te conseille le creux de la vallée, en descendant la colline, prendre la direction du village, passez la porte, tu t'enfonces au centre ville et là sous ton nez tu découvriras une belle maison rose. 
C'est chez un ami, il te fourniras les ravissantes damoiselles, pour pas cher! 


Elle ne pouvait que rire, l'humour étant de mise même si l'air ne donnait pas la première  note. 


Un regard vers les remparts, cherchant son ami, et complice , puis de revenir a celui qui  ressemblait à un guerrier...
Mais, comment as tu trouvé cet endroits?
Nous sommes à l'écart de tout et tu ne semble même pas manqué de souffle alors que tu viens de grimper cette endroit fort escarpé.


Dis moi..., hum.. désolée, je n'ai pas entendu vos nom, ni à l'un ni à l'autre.
Alors, actions, aventures, compagnons de beuveries et même femme à gogo sur les routes tu auras.
Anti Royalos tu trouveras
Beuverie, tu consommeras, famille tu auras. 
Tu dis avoir été mercenaire, qui me dit que tu n'iras pas nous vendre au plus offrant? 


Un sourire à nouveau puis de poursuivre...


Tu as raison, si cette homme se trouve à l'intérieure c'est qu'il est est nôtres.
Mais je ne connais pas tout le monde, nous sommes assez bien éparpillés.
Voici donc le pourquoi du comment de la chose.
Mais bon, ayant le sens de l'hospitalité, venez dans notre salle d'attente, juste a côté du garde, que je vous serve un coup à boire! Après tout, tu parlais bien de beuverie..?


Elle les précéda et les conduisit dans la petite salle, alla chercher les verres , les remplit de leur eau de feu et trinqua, s'adossant, a nouveau nonchalante, contre le mur, leurs laissant les sièges...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Harckos

avatar

Messages : 217

MessageSujet: Re: Le Loup sorti du bois   Dim 9 Déc - 17:57

Harckos fût surpris de la tirade de la belle blonde, ils s'étaient croisés il y a peu dans la taverne du repère avec d'autres compagnons.

- Harckos, j'ai été recruté il y a bien des années par Éphémère, depuis je parcours le monde et suis revenu il y a peu.

Harckos suivit l'échange entre l'homme et Nepthys tout en raffermissant sa main sur son coutelas lorsqu'il vit l'homme poser la main sur le manche de sa hache. Il suivit les deux interlocuteurs dans la salle de garde plus par galanterie que par peur de laisser la jeune femme avec le nouveau-venu, en effet ses prouesses au combat n'étaient plus à prouver et elle faisait un véritable massacre lorsque sa hache chantait.

- Si il y a à boire je viens !

Il poussa l'homme qui n'avait pas encore décliné son nom dans la salle et remercia la jeune femme aux yeux vert pour le verre tendu et senti le feu liquide se déverser dans sa gorge lorsqu'il avala une gorgée du breuvage.

- Tu ne réponds pas à la jeune femme, es-tu un espion ? Ou as-tu peur ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ORO

avatar

Messages : 4
Localisation : En chemin

MessageSujet: Re: Le Loup sorti du bois   Dim 9 Déc - 22:24

Oro, voyant la tournure de la conversation changer, se décontracta de nouveau. La jeune femme pris l'initiative d'une conversation plus posée, bien plus diplomate que le tas de muscle qui se dressait toujours devant lui. Et c'était tant mieux, cela faisait plusieurs mois déjà qu'Oro prenait le temps d'échauffer ses articulations avant les combats. De plus le froid et le trajet à Cheval, bien qu’assez court, depuis son campement l’avaient un peu engourdi. Ainsi, valait-il mieux passer à côté d'un mauvais échange, d'autant qu'il n'était absolument pas là pour cela.
Tandis que la femme aux cheveux d'or parlait, il s'étira en sortant le buste et en tirant ses épaules vers l'arrière. L'une de ses clavicules craqua. Le grand homme la bouclait, et ça, ça faisait du bien ! Il écoutait la blonde, puis se permit enfin de l'observer. Il n'avait porté ses yeux que sur les mains de ses éventuels opposants jusque-là, surveillant leurs faits et gestes. Il l'a reluqua discrètement tandis qu'elle s'adressait au chasseur parfumé de transpiration fraiche.
C'est alors qu'elle se tourna de nouveau vers le guerrier à la hache. Oro, plus relaxé, se passait la paume de la main droite sur sa barbe. Cette barbe qu'il adorait soit dit en passant, elle rougissait de plus en plus en se rapprochant de sa bouche, lui donnant un air de prédateur ayant croquer dans une proie fraiche quelques instants auparavant. Elle contrastait aussi avec ses cheveux châtains coupés courts.
Il était attentif aux mots de la jeune femme :
"Ainsi tu n'es pas perdu ? C'est déjà très bien !  Pour ce qui est de rencontré des ravissantes demoiselles, tout dépend de ce que tu entends par ravissantes et ce que tu as envie d'en faire... Hummm... Pour le ravissement de tes pupilles, et bien faudra te contenter de ma vue en premier ! Pas terrible, certes, mais pour mieux, je te conseille le creux de la vallée, en descendant la colline, prendre la direction du village, passez la porte, tu t'enfonces au centre-ville et là sous ton nez tu découvriras une belle maison rose. C'est chez un ami, il te fournira les ravissantes damoiselles, pour pas cher ! ". Il était très attentif même, voilà qu'elle lui offrait le droit de la reluquer librement et une bonne adresse pour des nuits d'ivresse et de plaisirs inavouables avec quelques gourgandines.

- Ca va, la vue n'est pas désagréable, dit il tout d'abord en souriant. … Cette adresse me parait en tout cas très intéressante ! Même si je ne sais pas si j'aurais le courage d'y retourner ce soir.

Oro pensa qu'il pourrait d'ailleurs se contenter d’une blonde dans sa couche ce soir. Puis s'il devait quitter les lieux dans la soirée, ce serait pour retourner à son camp pour récupérer ses affaires. Il les avait abandonnées un peu plus tôt afin d'avoir un point de chute s'il devait fuir les lieux et afin de voyager plus léger. Son destrier devait d'ailleurs l'y attendre s'il n'était pas tombé sur une touffe d'herbe savoureuse ayant survécu à ce début d'hiver.
La femme, Nephtys si Oro avait bonne mémoire, enchaina ses questions rapidement : "Mais, comment as-tu trouvé cet endroit ? Nous sommes à l'écart de tout et tu ne sembles même pas manqué de souffle alors que tu viens de grimper cette endroit fort escarpé".
Promenant de temps à autre son regard en direction de l'assassin, par mesure de précaution, le guerrier à la hache répondait sur un ton calme, posé, voire même étonnamment relâché. Cela n'était pas une preuve d'une quelconque inconscience comme cela aurait pu être le cas pour une jeune recrue n'ayant jamais connu les situations de combat. Cela démontrait son expérience et sa certaine habitude à faire face à ces situations au dénouement incertain.


- Un ami m'a décrit la route à suivre. N'étant pas mauvais avec une carte, mon sens de l'orientation et mon Cheval ont fait le reste. C'est vrai que le chemin est peu praticable, que j'ai connu plus sympa comme dénivelé, mais il en faut plus pour en venir à bout de ma personne, affirma-t-il, un sourire fier sur les lèvres. Pour ce qui est du souffle, c'est l'habitude, marcher, escalader, courir, monter à cheval sur des longues distances, c'est la routine pour un homme de guerre. C'est toujours moins fatiguant que de manier la masse d'arme 15 heures par jour pendant un siège !, finit-il par affirmer, la grimace de ce souvenir lui revenant à l'esprit sur le visage.

Oro préférait garder pour lui qu'il avait monté sa tente non loin la veille au soir, d'autant que la jeune femme n'insista pas et reprit la parole aussitôt. A se demander si les femmes étaient capables de s'arrêter de respirer pour parler autant ! Il l'écouta de nouveau, s'asseyant s'adossant même contre la roche a quelques pas derrière lui, prenant ses distances incognito avec l'homme et son compagnon à quatre pattes. "Dis-moi..., hum... Désolée, je n'ai pas entendu vos noms, ni à l'un ni à l'autre. Alors, actions, aventures, compagnons de beuveries et même femme à gogo sur les routes tu auras. Anti Royalos tu trouveras. Beuverie, tu consommeras, famille tu auras. Tu dis avoir été mercenaire, qui me dit que tu n'iras pas nous vendre au plus offrant ?".

- Qui ? Moi, je le dis ! Je n'ai qu'une parole. Si je suis encore en vie dans ce milieu, c'est parce que je me suis fixé un ensemble de règles que je me dois de respecter. Je ne dévoile jamais les noms de mes clients, je mène toujours à bien mes contrats et je ne suis pas un espion politique, donc je ne vends pas d'information d'une si grande importance.

La femme le coupa et l'invita à l'accompagner dans une pièce pour boire un coup, il acquiesça de la tête et la suivit, les yeux bien évidemment rivés sur le postérieur trop habillé de son hôte. Il poursuivit sa tirade …

- J'ai déjà travaillé pour des brigands, autrement dit, ils ont été mes clients, je me suis battu avec eux contre rémunération, quel intérêt aurai-je à les voir morts, ou vous voir morts ? Aucun. Comme je n'aurai aucun intérêt à ce que la Royauté périsse. Comme je l'ai dit, je ne suis pas là pour un contrat, mais simplement pour mon plaisir.

Oro avait de nouveau éludé, sans s'en rendre compte, sa présentation en répondant à la question ayant trait à sa profession de mercenaire. D'autant qu'Harckos s'était empressé de révéler son identité à la demoiselle.
Le guerrier à la hache entra alors dans une pièce de taille moyenne, guidé par la jeune femme, suivit par le gros qui le bouscula pour le faire entrer. Mais alors qu'il s'apprêtait à retourner la pareille à Harckos d'un bon coup de coude dans le foie, Oro fit le choix de se concentrer sur les lieux.
A l'intérieur, il serait inutile de brandir sa hache, l'allonge le gênerait plus qu'autre chose. De toute façon, l'ambiance ne semblait plus s'y prêter. Bien que l'expérience eût enseigné à l’ex-soldat qu'il fallait se méfier de l'eau qui dort.
La pièce était éclairée par quelques lanternes fixées aux murs. Oro s'avança et prit la choppe servit par la demoiselle, il l'a renifla pour en inspecter le contenu et fut surpris de voir la femme trinquer. Il but une gorgée et souffla comme pour chasser les vapeurs d'alcool de sa gorge, échauffée par le breuvage.


- C'est pour les lampe à huile ça non ?! grogna Oro en clignant des yeux.

- Tu ne réponds pas à la jeune femme, es-tu un espion ? Ou as-tu peur, questionna aussitôt Harckos.

La barbe rousse d'Oro fut étirée par ses lèvres dans un sourire carnassier. Il avait presque oublié la bousculade pour l'aider à entrer dans la pièce. Il ne serait pas violent si ce n'est dans les mots ce soir. … Sauf si on l'y poussait, bien sûr.


- Ouaw, rassures moi, tu n'es pas le cerveau de l'équipe toi, hein ?, espéra Oro, plein d'ironie dans la voix, toisant ouvertement le géant. Si j'étais un espion, crois-tu que je m'annoncerai parce que le premier type venu me le demandait ? J'espère que tu n'es pas en charge des interrogatoires ici parce qu'il y a du boulot !

Un sourire espiègle, mais se voulant moins offensif et plus apaisant éclaira le visage d'Oro.

- … Pour ce qui est de la peur, j'imagine que tout le monde à peur de quelque chose. Même quelqu'un qui fait presque deux mètres avec un cerveau de la taille d'un pois chiche, lâcha Oro sans agressivité, mais avec un gout amer dans la bouche.[/b]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nephtys

avatar

Messages : 508
Age : 99
Localisation : entre deux rives

MessageSujet: Re: Le Loup sorti du bois   Lun 10 Déc - 21:54

Oro a écrit:
- Ca va, la vue n'est pas désagréable, dit il tout d'abord en souriant. … Cette adresse me parait en tout cas très intéressante ! Même si je ne sais pas si j'aurais le courage d'y retourner ce soir. 

Tu verras, rien que la vue d'en haut, plongeant vers la vallée des, hummm.. bref ça en vaut le détour. 

Et au pire, si tu n'as pas envie, tu restes avec le garde!


La blonde sourit à son Compagnon alors qu'il se présentait et laissa son rire faire échos dans la pièce l'entendant reposé la question au nouvel arrivant.


Harckos, l'homme Loup! 
Bon retour parmi nous, je ne connais pas Éphémère. 
Mais sans doute suis-je trop novice?
Tu as un beau loup en tout cas, et ne semble pas dangereux. Tu dois trouve l'antre changé?


Harckos, l'homme loup comme elle aimait à le penser. 
Elle toisait l'animal, gardant sa pause nonchalante tout en buvant l'eau de feu. 

Elle lui sourit en répondant, l'ayant croisé dans la taverne il y a peu. 
Ses affaires la menaient souvent loin de leur repaire en randonnée quand ce n'était pas à l'élaboration de la mélasse  qu'elle était entrain de leur donné à l'instant même.


Elle retint un rire devant la grimace faite à la gorgée bue, mais c'était là un petit test qu'elle aimait faire passer lorsqu'elle était en mode accueil de nouvelles têtes.



Citation :
- C'est pour les lampe à huile ça non ?! grogna Oro en clignant des yeux.

Cette fois le rire s'échappa de ses lèvres.


Pas pour graisser la patte hein! 
Mais bien pour  le palais et la gorge! Ca doit glisser tout seul en explosant les papilles!
Me dit pas qu'un géant comme toi va caler dessus! 
Test un, recalé! 

La blonde ne pouvait que rire à nouveau devant la mine, ne détachant pas son regard malicieux en cet instant toisant le géant pas vert mais rouge.


La peur lui était inconnue, que cela soit ici ou ailleurs, une lame courte dans son étuis, contre sa cuisse, son fouet dans sa besace,  buvant une autre gorgée, ses émeraudes allaient de l'un à l'autre puis vice et versa, et souriait en coin devant le regard noir de la barbe rousse qui la dévisageait.


Elle le sentait détendu, même si elle devinait le prédateur en lui qui sommeillait rien qu'à sa façon de la dévisager et elle soutenait son regard noir.
La blonde ne put que  sourire en coin  aux mots du guerrier lorsqu'elle lui indiqua l'emplacement de la Maison Rose et rit carrément, un peu moqueuse lorsqu'il évoqua la vue sous ses ébènes.


Une autre gorgée prit et savouré alors qu'il tapissait son palais et roulait dans sa gorge et de l'écouter, attentive.



Oro a écrit:
- Un ami m'a décrit la route à suivre. N'étant pas mauvais avec une carte, mon sens de l'orientation et mon Cheval ont fait le reste. C'est vrai que le chemin est peu praticable, que j'ai connu plus sympa comme dénivelé, mais il en faut plus pour en venir à bout de ma personneaffirma-t-il, un sourire fier sur les lèvres. Pour ce qui est du souffle, c'est l'habitude, marcher, escalader, courir, monter à cheval sur des longues distances, c'est la routine pour un homme de guerre. C'est toujours moins fatiguant que de manier la masse d'arme 15 heures par jour pendant un siège !


Toujours adossée contre le mur, un regard vers l'animal, un autre vers son Compagnon et le géant, l'écoutait se disant que certains hommes l'avaient bien pendue.
Nephtys décortiqua ses gestes, passage à barbe, regard curieux, rictus  aux coin des lèvres


Hum! C'est bien! Tu as de l'endurance sur longue distance et il faut pouvoir garder la cadence. 
Si tu as su grimper t'as le souffle!
Mais que cherches tu ? Quels sont tes désires?


Oro a écrit:
- J'ai déjà travaillé pour des brigands, autrement dit, ils ont été mes clients, je me suis battu avec eux contre rémunération, quel intérêt aurai-je à les voir morts, ou vous voir morts ? Aucun. Comme je n'aurai aucun intérêt à ce que la Royauté périsse. Comme je l'ai dit, je ne suis pas là pour un contrat, mais simplement pour mon plaisir. 

Nephtys regardait l'animal allongé au pied de son maître tout en écoutant la barbe rousse.

Elle se redressa, alla chercher un récipient,  le remplit d'eau, y mis une lampée de son breuvage et le posa sur le sol.
Lui aussi devait passé par là comme leurs montures en mode combat.


Elle leur remplit à nouveau leurs verres, sentait le regard qui tentait d'en voir plus sur les courbes cachés par la cape; sourit en coin et  fit volte face, ses boucles venant cacher une partie de son visage. 
Boucles rapidement dégagées d'un geste  furtif.


Trinquer, boire une autre gorgée, elle sentait le feu qui commençait de réchauffé son corps, la réaction chimique fit qu'une brume  légère l'enveloppa et sa voix la traversa.


Et bien géant rouge tu es, mais cela ne me dit pas qui t'es? 
Mais je peux continuer à t'appeler  Géant Rouge, la couleur verte étant réservée pour un autre géant!
Hackos a raison, tu éludes ton identité et ici, on a tous un nom! 
Alors je te le redemande, quel est le tien?

Oro a écrit:
- Qui ? Moi, je le dis ! Je n'ai qu'une parole. Si je suis encore en vie dans ce milieu, c'est parce que je me suis fixé un ensemble de règles que je me dois de respecter. Je ne dévoile jamais les noms de mes clients, je mène toujours à bien mes contrats et je ne suis pas un espion politique, donc je ne vends pas d'information d'une si grande importance. 

Plongea au delà de ses ébènes, le sérieux l'emporta un court instant.
Devait elle se fier à son intuition ou pouvait elle lui donné le formulaire.
L'endroit grouillait d'espions. 
Ils avaient l'art du camouflage et le meilleur moyen était de raconter le plus gros des bobards.
La  blonde étira un fin sourire, car une chose venait accroché son ouïe, chose qui ferait la différence.



Oro a écrit:
- J'ai déjà travaillé pour des brigands, autrement dit, ils ont été mes clients, je me suis battu avec eux contre rémunération, quel intérêt aurai-je à les voir morts, ou vous voir morts ? Aucun. Comme je n'aurai aucun intérêt à ce que la Royauté périsse. Comme je l'ai dit, je ne suis pas là pour un contrat, mais simplement pour mon plaisir. 



Hum!! Un mercenaire va au plus offrant non?  
Un mercenaire est fiable à 100 pour cent.
Ici ,pour avons besoin de gens fiable à 1000 pour cent! 
Et si j'ai bien compris, tu es pour préservé la  Royauté?  



- Ouaw, rassures moi, tu n'es pas le cerveau de l'équipe toi, hein ?, espéra Oro, plein d'ironie dans la voix, toisant ouvertement le géant. Si j'étais un espion, crois-tu que je m'annoncerai parce que le premier type venu me le demandait ? J'espère que tu n'es pas en charge des interrogatoires ici parce qu'il y a du boulot ! 




Ses émeraudes se posaient inquisiteur sur le Géant. 
Elle voyait passé un grain de malice dans son regard et ne cachait nullement l'ironie de sa réflexion.
La blonde se mordait la joue, on eut dit presque une joute verbale entre Charybde et Scylla.


L'un chasseur, l'autre chassé, la blonde se marrait. 
Elle les laissa un instant alla chercher le formulaire,  démarché légère, assurée, elle flottait presque au dessus du sol.
Nephtys revint vers les deux colosses. 


Pas de sang, ni de coups , la blonde plongeait sa main dans son sac gardant le formulaire dans la première, et en sortit son fouet en cuir, vestige d'un passé pas si ancien et  souriant en coin le fit claquer sur le sol faisant sentir le sifflement du vent.
Son regard avait changé et le plaisir de claquer la lanière s'y lisait.  
Geste sec, précis, elle le toisait presque accompagnant son regard d'un sourire qui ne pouvait définir ses envies en cet instant.
Elle enroula la lanière en cercle en disant:

Humm !! Un couple de cerveaux règnent en ces lieux.
Une seule interroge et plante ses crocs.


Mais, en cet instant, tu devrais donner ton identité si tu ne veux pas que je te tire les vers du nez!
Je suis très douée dans ce maniement aussi, pas que dans celle des lames.


Alors!  Charybde? Scylla? Barbe rousse? Géant Rouge? 
Quel est ton nom?
Montre moi que tu es digne de confiance!


Humm....
Et en passant! Rien ne m'effraie, ni personne, et si tu franchis la porte tu sauras pourquoi.


Alors, tu veux ou tu veux pas? J'ai pas que ça a faire, mes paumes ont du boulots! 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ORO

avatar

Messages : 4
Localisation : En chemin

MessageSujet: Re: Le Loup sorti du bois   Hier à 0:20

Oro avait englouti une nouvelle gorgée de l'élixir qu'on lui avait servi, il s'était presque immédiatement senti comme plongé dans les brumes matinales, un léger tournis, une sensation d'endormissement. Mouarf ! … Quelle mauvaise idée de s'essayer à des alcools inconnus. D'autant que le guerrier à la hache évitait, depuis plusieurs années déjà, de consommer les alcools forts. Il était un gastronome, un gouteur, il aimait savourer, avait le nez fin, il n'y avait rien à savourer là-dedans, autant boire de la pisse de dragon en sortie de production !
Il pensa, de plus, qu'il était a jeun et qu'il avait produit un effort minimum pour arriver à ce repaire de truands. C'est sans doute pour cela que l'effet de l'alcool l'envoyait si facilement planer dans les contrées brumeuses.
Le temps paru s'écouler lentement, la blonde avait pourtant aussitôt répondu :
"Pas pour graisser la patte hein! Mais bien pour le palais et la gorge! Ca doit glisser tout seul en explosant les papilles!Me dit pas qu'un géant comme toi va caler dessus! Test un, recalé" !

- Moui … Enfin, c'est plutôt lui le géant en l'occurrence, répondit Oro en désignant Harckos d'un signe de tête.

Il regardait les lèvres de la donzelle gesticuler, prononcer des mots qu'Oro ne retiendrait pas. Il feinta une moue réfléchit pour paraitre à l'écoute. Elle s'adressait au géant, à côté de lui. Quelques secondes permirent à Oro de se frotter discrètement les yeux et de recouvrer un peu plus de vivacité d'esprit et de force dans les doigts. Pour s'assurer de ne pas en boire de nouveau, il reposa le contenant sur la table.
Il savait aussi qu'il n'échapperait pas à l'interrogatoire, c'est pourquoi il se contentait de répondre, histoire que cela soit vite réglé. C'était bien un moindre mal que de répondre à leurs quelques questions.
Alors que la fille lui demandait quels étaient ses désirs et le but qu'il recherchait, il grimaça.


- La question a déjà été posée par ton ami, affirma Oro en adressant un regard à Harckos. Et tu étais déjà là quand j'y ai répondu, Blondinette. Je cherche des alliés pour m'enrichir notamment.

C'est alors qu'elle remplit de nouveau les verres, Oro n'avait même pas finit le sien, le but de l'opération était peut-être de le saouler. Hors de question ! La dernière fois qu'il avait fini complètement rond, il s'était endormi entre les poitrines bien fermes de deux femmes de joies, et s'était réveillé entre les quatre murs d'une geôle puante. Plus JAMAIS ! Il fit mine de boire, trempant ses lèvres dans le mélange et garda le verre en main.
Il regardait la donzelle qui reprenait la parole … Elle semblait brumeuse … Décidément, on perdait vite l'habitude de l'alcool. Elle le questionna sur son nom. La troisième demande de nom était la bonne. Comme l'homme à la hache voyait que tout le monde était pendu a ses lèvres et attendait qu'il parle, il prit une longue inspiration.


- … Oro, dit-il simplement ; rapide, concis, facile à retenir. C'est comme ça que je m'appelle. J'ai quelques surnoms de bataille, mais j'imagine qu'ils ne seront pas nécessaires ici. Géant rouge, en est peut être un nouveau, sourit-il en haussant les épaules, cela faisait deux fois que la blonde l'appelait ainsi.

Elle ne perdit pas de temps pour enchainer les questions : "Hum!! Un mercenaire va au plus offrant non ? Un mercenaire est fiable à 100 pour cent. Ici, pour avons besoin de gens fiable à 1000 pour cent! Et si j'ai bien compris, tu es pour préserver la Royauté ? ".

- Il va au plus offrant en effet. Il travaille pour l'argent, comme la plupart des gens en ce monde. … Des brigands fiable à mille pourcents ?! Ouaw !! Pour le coup, j'avoue que je suis surpris, ça ne doit pas être facile à trouver, ironisa Oro en souriant. Si pas de Royauté quoi alors ?

Oro suivit la blonde du regard, elle était revenue avec un papier dans les mains. Elle s'excita alors soudainement en grondant : "Humm !! Un couple de cerveaux règnent en ces lieux. ne seule interroge et plante ses crocs. Mais, en cet instant, tu devrais donner ton identité si tu ne veux pas que je te tire les vers du nez! Je suis très douée dans ce maniement aussi, pas que dans celle des lames. Alors!  Charybde? Scylla? Barbe rousse? Géant Rouge? Quel est ton nom? Montre moi que tu es digne de confiance! Humm... Et en passant! Rien ne m'effraie, ni personne, et si tu franchis la porte tu sauras pourquoi. Alors, tu veux ou tu veux pas? J'ai pas que ça a faire, mes paumes ont du boulots!". Mais qu'est ce qu'elle raconte celle là avec son fouet ?! Oro fit une moue d'incompréhension, et passa sa main droite sur sa nuque, tandis qu'il posait enfin son verre sur la table de la main gauche. Était-il retombé sur l'une de ses dominatrices d'un couvent qu'il avait visité dans l'Ouest de la France ?! Il avait encore trop bu cette nuit-là …

- … Euh … C'est toujours Oro mon nom ! Pas la peine de me fouetter pour le savoir, même si vous avez l'air d'aimer ça dans le coin !

Le guerrier à la hache fit un sourire un peu crispé. Commençant à se demander si son ami ne lui avait pas joué un mauvais tour. Aurait il oser l'envoyer, non pas dans un repaire de brigands, mais dans celui de détraqués sexuels, amateurs de lanières en cuir aux fantasmes particulièrement inavouables ?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nephtys

avatar

Messages : 508
Age : 99
Localisation : entre deux rives

MessageSujet: Re: Le Loup sorti du bois   Hier à 3:55

Le temps pressait pour la blonde et entendit presque l'impatience dans la voix du visiteur.
Il lui semblait avoir donné trop de sa mélasse, car il semblait aussi vaporeux qu'elle ne l'était au coeur de l'aube.
Pas torts, on était en hivers  tout de même. 
Nephtys   avait toujours le formulaire en main et attendait juste de connaître son identité pour lui remettre  le bout de parchemin et enfin cela fut fait! 


C'est pas qu'elle radotait la blonde, mais a ne pas avoir de réponse satisfaisante, il lui fallait bien passer en mode repeat.



Citation :
- … Oro, dit-il simplement ; rapide, concis, facile à retenir. C'est comme ça que je m'appelle. J'ai quelques surnoms de bataille, mais j'imagine qu'ils ne seront pas nécessaires ici. Géant rouge, en est peut être un nouveau, sourit-il en haussant les épaules, cela faisait deux fois que la blonde l'appelait ainsi. 

Ha mais voilà! Oro!  
Fallait le dire dès le début et tu aurais échappé au monologue monotone!

C'est quand même mieux que Géant Rouge?  
Au fait! Rouge pour la rousseur flamboyante de ta barbe! 
Je suis pas grande quand même et point de vue carrure y a pas à dire tu es un géant a côté de moi.  


Il semblait dépité alors que le haussement de son épaule se faisait et elle ne pouvait que le taquiner sur la couleur de sa barbe et enchaîna plus rapidement . 
Un peu pressée la blonde, elle avait ses troupes à diriger. 
Un nouveau regard plongeant au coeur des ébènes, un fin sourire étirant ses lèvres, déjà elle rangeait la lanière de cuir dans sa besace, pour sur que ce n'était pas ici qu'elle l'utiliserait et s'approcha de lui assez près...



Citation :
- Il va au plus offrant en effet. Il travaille pour l'argent, comme la plupart des gens en ce monde. … Des brigands fiable à mille pourcents ?! Ouaw !! Pour le coup, j'avoue que je suis surpris, ça ne doit pas être facile à trouver, ironisa Oro en souriant. Si pas de Royauté quoi alors ?



Concernant l'argent, c'est élémentaire! 
D'une façon ou de l'autre on vie les bourses d'une parts pour les remplir e l'autre.
Par contre, je peu te dire que ceux que j'ai mené lors de nos dernières missions, sont tous fiable à 1000 pour cent.
Nous ne sommes pas porté Royauté , du moins pour les trois quart des brigands étant ici. 
C'est bien dans le Royaume que la chasse est ouverte! 




Elle rit franchement, sans doute ne savait il pas que les Royalos et la plus part d'entre eux ça faisait deux.


Je crois que pour te trouvé des alliés tu es au bon endroits, mais tu en sauras plus une fois rempli ceci et remis à qui de droit. 
 
HA oui! 
Je vois que cette boisson est un peu trop forte, si tu franchis cette porte que tu vois là  derrière moi, je t'invite à la taverne, y a du rhum, des femmes et.... Smile surprise ! 




Aussi, elle ne pouvait le laisser sur une note trop sérieuse et  lui tendit le formulaire accompagné d'un clin d'oeil:


 
Spoiler:
 




 Au fait! Dois-je te dire que ton prénom t'es prédestiné pour l'Or! 
Tu es au bon endroit! Remplit ça vite et c'est avec plaisir que je poursuivrai la conversation.


Au plaisir!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Loup sorti du bois   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Loup sorti du bois
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Loup solitaire et souvenir de jeunesse
» Le test de robin des bois !!!!
» Les courses de Virtual Loup-De-Mer
» Tanoukui,un panda qui a d'la geule (de bois) !
» Divers emploi du mot "Loup"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fatum :: Accueil :: Présentations-
Sauter vers: